Maison populaire


Utilisant de multiples médias – images, sons, textes, corporalité… –, le multimédia génère des expressions toutes aussi diversifiées. Riche de cette pluridisciplinarité et d’une expérience de trente ans en matière de diffusion culturelle des technologies de l’information et de la communication, les actions de culture multimédia de la Maison populaire contribuent à offrir à ses publics la possibilité de trouver sa place sur un territoire en perpétuelle recomposition et rassemblant une grande diversité culturelle. À cette image, ses propositions sont autant d’entrées vers une appropriation des outils et du langage de la culture multimédia à différents niveaux. Ateliers de pratique, actions éducatives auprès des publics scolaire et périscolaire, ateliers d’expérimentation, expositions d’artistes du numérique, rencontres entre artistes, chercheurs, théoriciens et publics, résidences de création et accompagnements de projets artistiques viennent en réponse à ce besoin exprimé de préhension pour les uns et d’extension pour les autres des usages et des pratiques de ce champ. Complétées par un accès libre à Internet et la mise à disposition de ressources pédagogiques, matérielles et logicielles, de réflexions et de projets artistiques en ligne, ces actions s’inscrivent sur le territoire local pour s’étendre, comme le permet la toile, à des territoires plus vastes.

Qu’ils soient de nouveaux talents ou de renommée internationale, nombreux sont ceux qui viennent y partager leur recherche et leur démarche. Car, c’est aussi dans la rencontre, dans le partage des expériences, par l’envie et la curiosité, que chacun s’approprie ces nouveaux espaces qui lui sont offerts.


 

En fuyant, ils cherchent une arme 3/3 : Des horizons et le départ

  • Exovisions © Justine Emard, Adagp, Paris 2018
  •  
  • Vernissage le mardi 2 octobre 2018 à partir de 18 h
    Entrée libre

    Exposition du 3 octobre au 15 décembre 2018

    Commissaire en résidence : Stéphanie Vidal

    Artistes : Morehshin Allahyari, Neïl Beloufa (en résidence), Justine Emard et Romain Kronenberg
    Scénographie : Studio Ravages

    Après le temps de la conscience des traces et celui de la mise en place d’outils, le troisième volet du cycle « En fuyant, ils cherchent une arme », s’engage dans un univers en devenir, cherchant les limites pour les faire déborder. Il s’agit de prendre appui dans la roche pour s’élancer vers l’inconnu, là où d’autres mondes existent et où les mots sont à inventer pour les raconter, là où dansent des ombres aux abords de lumières que nous ne percevons plus ou pas encore. Les œuvres rassemblées spéculent pour explorer ; alliant des technologies contemporaines d’immersion dans l’image - comme le cadre cinématographique, la modélisation 3D ou la réalité augmentée - à des narrations qui traversent et transpercent les époques. Elles s’inspirent des mystères du mythe, des enseignements des contes et profitent du repos offert par la poésie, qui seule sait suspendre le sens, afin de partir en éclaireur vers des territoires d’énonciation ré-actualisés. Chemin faisant, elles rêvent de trouver ou de forger des lieux du dire encore vierges de toute exploitation, marchandisation, colonisation… S’inscrivant dans des temps élargis et des espaces stratifiés, ces œuvres non-binaires et non-conformes sont en quête d’alternatives ; elles nous rappellent que, même si la force d’un système s’éprouve à la difficulté qu’il donne à l’échappée, les constructions humaines peuvent toujours être modifiées.

    Informations

    Entrée libre
    Accessible aux personnes à mobilité réduite
     Horaires d’ouverture : le lundi de 14 h à 21 h ; du mardi au vendredi de 10 h à 21 h. Le samedi de 10 h à 16 h 30.
    Fermé les dimanches, jours fériés et vacances scolaires.

     Visites commentées gratuites :
    * Individuels, sur demande à l’accueil
    * Groupes et formule « Parcours en famille », sur réservation par téléphone au 01 42 87 08 68 ou par mail à la mediation.

    Avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Ile-de-France, du Conseil régional d’Ile-de-France, du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et de la Ville de Montreuil.
    Avec la participation du DICRéAM.

    Plus d'informations

    En relation