Lorenzo Soccavo


A la double métaphore du monde comme livre et du livre comme monde substituons celle de la lecture qui sort du bois et du lecteur qui entre dans la forêt. Ce double mouvement dans l'espace de notre imaginaire et aussi, dans le temps, ce moment unique où l'un et l'autre, la lecture et le lecteur, en viennent à se croiser, sont propices à réfléchir l'autonomisation du lecteur de fictions littéraires. Réfléchissons-y ensemble, voulez-vous ?

 


 

Du Lecteur au Fictionaute

Sur cette double photo, au moment des clichés, je suis à la fois chez moi à Paris où je regarde en direct sur un service de vidéos en ligne une conférence de Yann Minh le 07 juin 2017 à Nantes, et, sur une plate-forme Opensim sur laquelle j'assiste avec un autre public (photo du bas) à la retransmission de la même conférence, tandis que dans la salle à Nantes (photo du haut) la conférence dans le cyberespace est projetée sur un mur.
Mais cela n'a vraiment rien d'exceptionnel ! Depuis des années je vis de telles expériences.
Ce qui est étrange c'est que ces nouveaux territoires ne soient pas exploités, tant pour explorer de nouvelles formes de médiation du livre et de la lecture, que pour y expérimenter de nouvelles formes de narration.
Plus d'informations dans l'article : Le chainon manquant entre l'homme et le fictionaute...

En relation

Neïl Beloufa au Méliès, projection du film "Occidental"

Séance de projection Occidental de Neïl Beloufa (France, 2017, 1 h
by Maison populaire