Mixage Fou, le concours qui repousse les limites de la création sonore

Mixage Fou en est déjà à sa septième édition ! Porté par une association de professionnels passionnés du son dans tous ses états, il en appelle à la créativité sonore sous des petits formats de 80 secondes, dont la base commune est une banque de sons hautement qualitative. Elle sera en ligne sur le site de Mixage Fou le 18 janvier sur le thème de la voix, la voix dans tous ses états, au-delà du langage seul. "On va partir dans la foule, le chuchotement, le bruitage. La voix de synthèse aussi, à laquelle l'Institut Pierre et Marie Curie, qui est l'un de nos partenaires cette année, consacre un laboratoire de recherche." précise Thierry Dilger, concepteur et coordinateur du concours et des ateliers Mixage Fou.

Actualisation Mars 2016: 

Le concours de création sonore Mixage Fou #7 est ouvert jusqu'au 4 mars 2016 inclus
 

Au programme :  une nouvelle banque de sons composée uniquement de voix ( téléchargerun tutoriel pour créer un Mixage Fou en Auro 3D 9.1 avec des outils gratuits, un plugin de synthèse binaural gratuit (pour la durée du concours) un tutoriel pour faire une création binaural avec Iannix, un tutoriel pour faire un Mixage Fou de A à Z avec un iPad (et des applications gratuites) 

Quelques prix :

à noter qu'ils seront attribués en priorité aux catégories multicanal 5.1, binaural et Auro-3D 9.1 (les
catégories stéréo et objet WFS seront aussi récompensées) :

- le catalogue complet de banque de sons GAF par Game Audio Factory
- 1 semaine de studio en 5.1 par Bande Annonce
- 1 licence du plugin binauralizer par Noise Makers
- 1 journée de formation sur la synthèse sonore par Digital Salade
- 1 journée de formation sur les nouvelles fonctionnalités de protools 12 par Digital Salade
- 1 semaine de workshop en création sonore interactive par Le Cube
- 1 réalisation sonore en réalité augmentée par Orbe

Cette banque est un élément central du concours, elle est à la fois le dénominateur commun des créations et une invitation à la curiosité. Pour la constituer, l'association s'appuie sur ses membres qui sont tous des professionnels du secteur : ingénieurs du son, musiciens, compositeurs… Elle en appelle aussi aux primés des éditions précédentes et aux partenaires. "La banque de son est un élément essentiel du concours. On veille à sa qualité bien sûr, mais aussi à sa diversité d'approches. On a envie que les créateurs se grattent la tête, ils doivent chercher, essayer, prendre des risques…" ajoute Thierry Dilger. En aperçu, cette vidéo de la soirée d'écoute à la Gaîté Lyrique le 24 janvier 2015 :

Parmi les sons proposés, certains sont en stéréo, d'autres en multicanal 5.1. Les prix aussi comportent des catégories stéréo, binaural (son 3D au casque), multicanal 5.1 et Auro 3D 9.1 (utilisation de la hauteur) qui témoignent d'une attention particulière à la spatialisation du son. Thierry Dilger précise que "sur les 500 mixages fous, une centaine est en multi-canal. Les créateurs ont besoin d'être stimulés à cet endroit là, beaucoup font leur premier multi-canal grâce au concours." Cette année, les deux gagnants du concours Mixage Fou et Jeune Public verront leurs créations diffusées pendant six mois dans douze cinémas du département 93 en première partie des films. Une initiative qui permet à la fois de profiter des conditions d'écoute en 5.1 des salles obscures, mais aussi de toucher de nouveaux publics.


Atelier Studio Mixage Fou pour les enfants à partir de 8 ans et adultes. Photo © Mixage Fou

Mixage Fou accorde beaucoup d'importance à l'écoute. Si les remises des Prix constituent le cœur de diffusion des propositions, d'autres événements sont mis en place. Depuis deux ans, Mixage Fou investit la Nuit Blanche parisienne. En 2015, l'association a réalisé trois installations dans la Mairie du 3ème arrondissement, visitées par plus de 4000 personnes. L'une des envies futures serait d'investir des galeries d'Art. Thierry Dilger précise : "Nous pourrions imaginer une écoute en série sur plusieurs postes, dont chaque mixage fou serait fait à partir du précédent, en cascade. Si nous programmions en moyenne cinquante artistes différents, cela montrerait la diversité des pratiques et des sensibilités."


Remise des prix lors du festival REC à la Gaîté Lyrique, 2015. Photo © Mixage Fou.

Le maître mot de Mixage Fou est décloisonner, décloisonner les pratiques sonores, et aussi décloisonner les audiences. On le voit bien dans les ateliers déployés à l'année dont l'âge minimum requis est de 3 mois ! Ils sont menés par Thierry Dilger et Françoise Anger, artiste plasticienne et psychomotricienne. À l'aide d'interfaces ludiques, ils stimulent la participation et nourrissent l'imaginaire, comme avec ce tapis enchanté par la magie des capteurs et de la vidéoprojection ou YueYue la chenille, un assemblage de sept peluches qui émettent sons et vibrations.


Atelier le Tapis enchanté, pour les enfants de 12 mois à 8 ans. Photo © Mixage Fou

Les petits ont d'ailleurs cette année accès au concours avec la catégorie Mon premier Mixage Fou qui s'adresse aux enfants à partir de huit ans, jusqu'aux débutants adultes. Des formations sont mises en place en partenariat avec les médiathèques de la Ville de Paris et des écoles afin de familiariser les enfants aux outils de la M.A.O. (Musique Assistée par Ordinateur). La remise des prix se fera le 5 mars 2016 dans la toute nouvelle médiathèque Françoise Sagan du 10ème arrondissement.

Mixage Fou sort des catégories habituelles, documentaire, acousmatique, etc, s'adresse aux spécialistes comme aux débutants, pour que tout un chacun ait accès aux possibilités infinies de la création sonore. La banque de sons sera accessible le 18 janvier, vous aurez ensuite jusqu'au 28 février pour soumettre vos œuvres. La remise des prix aura lieu le 12 mars 2016 à Paris. L'association travaille aussi à un Player global qui réunira toutes les créations issues du concours.

Tous les renseignements sur www.mixagefou.com

Sarah Taurinya

En relation