L'image en mouvement dans tous ses états aux Rencontres Internationales

Depuis 1997, les Rencontres Internationales défrichent les terrains de l'Image en mouvement. la programmation associe des invitations à des créateurs reconnus et une sélection d'œuvres émergentes sélectionnées sur appel à projet. Elles ont eu lieu du 12 au 17 janvier 2016 et proposent projections, performances et discussions en libre accès. Cette année, 120 œuvres de 40 pays différents témoignent de la diversité des nouvelles pratiques audiovisuelles, entre cinéma et art contemporain.

(Photo titre : Image extraite du film Spectrographies de Dorothée Smith)

Red Capriccio de Blake WILLIAMS, vidéo expérimentale, USA/Canada, 2014. Capture écran.

Depuis l'avènement du numérique, le domaine de l'Image en mouvement s'est démocratisé à l'extrême. Tout le monde fait des vidéos, des gif animés, des diaporamas… Mais peu ont conscience du potentiel de cet outil et des intentions dont on peut l'animer. Aux Rencontres, on voit des propos d'auteur, des esthétiques parfois hybrides, toujours affirmées. Les artistes jouent en toute liberté de cette débauche de moyens que les avancées technologiques ont mis à leur portée.
Blake Williams a tourné Red Capriccio en 3D. Une rue déserte, une voiture de police à l'arrêt clignote, lumières hypnotiques dont l'impression d'étrangeté est accentuée par le son industriel. Ici la 3D sort du spectaculaire pour révéler des couleurs saturées qui donnent aux plans un aspect irréel.


Nine Hamlet RGB, Les LEVEQUE. Vidéo expérimentale, USA, 2015. Capture d'écran.

Cette dimension onirique est présente dans beaucoup d'œuvres qui préfèrent à une narration linéaire une certaine poésie embarquée. C'est le cas de Soga de muerto qui évoque les états de conscience modifiés provoqués par l'Ayahuasca à travers de longues séquences en noir et blanc à différentes échelles, bercées par les sons de la forêt. Dans un style totalement différent, Nine Hamlet RGB, des Leveque, est un cut up hallucinatoire d'extraits de films dont un algorithme disjoint les rouges, verts et bleus sur un rythme stroboscopique.


Immortal Cats #1 de Scott FITZPATRICK, film expérimental, Canada, 2015.

On y trouve aussi des films très courts, objets insolites et surgissants. Immortal cats #1 mêle texte et gratouillis de chats, en impression laser sur pellicule 35 mm qui lui donne une trame sautillante et mêle les époques. Dans La sémantique du mouvement, Arthur Fléchard immortalise les mouvements de sa tondeuse, accompagnée d'un discours qui mêle les mérites de la machine à des considérations artistiques. Un petit bijou de rhétorique, drôle et extrêmement bien ciselé.

Trailer de SPECTROGRAPHIES, de Dorothée SMITH, France, 2015.

Les Rencontres présentaient aussi le film de Dorothée Smith, artiste montante dont nous avions parlé à l'occasion du festival Accès)s(. Spectrographie est l'aboutissement d'un travail plastique, il nous emmène à la rencontre de la figure fantomatique, au cœur du propos cinématographique. Autre figure reconnue, Rodolphe Burger était présent pour S'envolent les colombes, un film de Benoit Peverelli réalisé à partir de son projet musical autour de l'œuvre du poète Mahmoud Darwich. La belle intensité musicale ne trouve cependant qu'un écho lointain dans sa version filmée, trop enfermée dans le procédé pour vraiment dégager une réelle émotion.


Teaser du festival 2016.

Le programme était dense, six jours de projections à raison de plusieurs séances. Vous pourrez parcourir les vidéos en ligne prochainement ou voir dès aujourd'hui celles des précédentes éditions, les Rencontres Internationales mettent généreusement en ligne leur catalogue. Ce travail curatorial est à saluer dans un contexte de surproduction d'Images en mouvement dans lequel les œuvres ont souvent du mal à surnager.

Rendez-vous sur le site des Rencontres Internationales pour poursuivre la découverte.
www.art-action.org

Sarah taurinya.

En relation

Machines hantées à l'Impakt Festival 2017

Imaginez-vous vivre dans l'internet des objets. Vous caressez un chat fl

Entretien: Liam Young - "La VR n’a rien de radicalement nouveau"

Architecte spéculatif renommé Liam Young a honoré le fe

DISNOVATION.ORG : les contre-récits de l’innovation à Stereolux

La présentation de l’exposition du collectif DISNOVATION.ORG du

Design Friction : Les fictions du design autour de l’intelligence artificielle

  Depuis le mois d’octobre et jusqu’en décembre 2