Agenda: Électrons Libres en mode récréatif et expérimental à Stereolux

Electrons Libres

Pour sa dernière soirée de la saison, Électrons Libres fait plus que jamais le pont entre récréation et expérimentation, avec toujours cet esprit décalé et jubilatoire qui le caractérise : du dancefloor à la vidéosurveillance, de la SF estampillée années 80 aux paysages electro-organiques de 2018. 

 

NICOLAS BERNIER (QC) - TRANSFERT (299 792 458 M/S)

Pour sa troisième venue, l’artiste apprivoise les couleurs fluorescentes à travers un dispositif de néons aux allures de vaisseau spatial digne du cinéma SF des années 80. Dans son cockpit tapissé de synthétiseurs, le lauréat de l’hyper prestigieux Golden Nica au Prix Ars Electronica nous embarque dans une odyssée spatio-temporelle.

Sur cet artiste voir aussi: Frequencies de Nicolas Bernier, conceptualiser l’art et la physique

 

PANTEROS666 & INES ALPHA (FR) - HYPERALLIANCE

Panteros666, membre de Club Cheval, n’envisage jamais sa musique sans l’univers visuel qui va avec. C’est dans cet esprit qu’en compagnie de la designer 3D Ines Alpha, il a imaginé HyperAlliance, un collectif d’artistes digitaux combinant musique de club et performances vidéo, techno et technologie. 


 

PABLO ALTAR & OLIVIER BEMER (FR) - OMNIPRÉSENT

Avec ce live AV, le musicien Pablo Altar et le vidéaste Olivier Bémer interrogent le monde ultra contrôlé dans lequel nous vivons. Un film d’un genre inédit composé d’images captées en direct au sein du public ainsi qu’aux quatre coins du monde par des caméras de surveillance, accompagnées d’une musique improvisée aux sonorités electro-pop.

 

FREEKA TET (FR) - UNCANNY VALLEY

Freeka Tet, artiste français naviguant entre New-York et Los Angeles, est attendu pour une performance multi-facettes, musicale et visuelle, qui ne s’interdit rien : surtout pas l’utilisation de capteurs en tous genres, de logiciels de jeux vidéo et de “face tracking”, estampillés DIY de préférence.

MAOTIK & NICOLAS MELMANN (QC / AR)

Le musicien expérimental Nicolas Melmann transforme des sonorités acoustiques tirées d’un ukulélé, d’un mélodica ou encore d’une harpe en une ambiant électro spectrale. Un écrin rêvé pour les paysages visuels irréels - générés dans un temps, lui, bien réel - de Maotik, habitué des festivals d’arts numériques tels que Mutek, Scopitone, Ars Electronica…

ELECTRONS LIBRES
Jeudi 7 juin 2018 – 20H

NICOLAS BERNIER ● PANTEROS666 & INES ALPHA ● FREEKA TET ● MAOTIK & NICOLAS MELMANN  ● PABLO ALTAR & OLIVIER BEMER 


Stereolux, 4 bd Léon Bureau, Nantes
Tarif unique : 6€ (carte Stereolux : 1=2)

Plus d'informations

Electrons libres stereolux

 

 

En relation

Les empreintes poétiques de Djeff à la Fondation Vasarely

Quelle réflexion peut avoir l’artiste quant à l’im