Immersions Digitales


d-light happen space accentureCette nouvelle exposition "Immersions Digitales" organisée à l'happen space chez Accenture présente un panorama d'œuvres numériques autour du thème de la lumière. 

Perspective Projection de Félicie d'Estienne d'Orves (2013) | exposition D-light

perspective projection de felicie d'estienne d'orves (2013) exposition dlight
Perspective Projection - Exposition D-light @ happen space accenture

PERSPECTIVE PROJECTION est conçue comme une matrice qui se déploie en trois dimensions et invite le spectateur à s'immerger dans des volumes de lumière dans un espace baigné de fumée. L'installation est constituée d’un panneau ajouré qui filtre une lumière en contre jour comme un moucharabieh. Placé au centre du dispositif, derrière une fenêtre vitrée, le spectateur peut apprécier le rapport lumière ombre des faisceaux en mouvement dans le brouillard. La lumière en traversant le plan découpé projette ses figures géométriques en perspective dans l'espace de la boite noire. Dans cet environnement immersif, Félicie d'Estienne d'Orves confronte le plan du tableau à une représentation tangible et tridimensionnelle de la réalité.

FÉLICIE D'ESTIENNE D'ORVES entreprend depuis plusieurs années un travail sur le processus de la vision et le conditionnement du regard, mêlant vidéo, sculptures et projection. Elle manipule la lumière vidéo comme peinture par modulation de projections sur sculptures. Née à Athènes en 1976, Félicie d’Estienne d’Orves vit et travaille à Paris. Au cours de ses études à l’ENSAD, elle réalise ses premiers travaux de video mapping, en projetant des couleurs repérées sur des objets. Elle utilise des supports physiques, natures mortes et papiers pliés (série Origami, 2000), comme réflecteurs sur lesquels elle modèle de fausses ombres ou dégradés qui agissent en trompe l’œil. En collaboration avec des musiciens issus de la scène expérimentale et électronique, son travail s’enrichit de la composante sonore dans le cadre d’installations ou de concerts. L’artiste entretient aussi une fascination pour les phénomènes d’astrophysique. La série Cosmos vise à interroger la connaissance mythique et instinctive qu’induisent les manifestations naturelles de la lumière. Ses vidéos et constructions rayonnantes donnent à percevoir des rotations cycliques et progressives, le déroulement d’états lumineux hypnotiques au caractère introspectif. Intimement liées à l’espace, ses installations se définissent en fonction des lieux. En 2012, elle a réalisé, pour le centre d’art Watermans et la mairie de Londres, une sculpture cinétique en extérieur, Geometry, qui projette des lignes de laser reliant le sol à l’espace nocturne par des croisements géométriques.

Du 3 au 8 juin 2013 se tient dans l'Happen Space Accenture l'exposition D-Light, troisième édition d'Immersions Digitales. Cette exposition propose de découvrir œuvres et design innovant autour de la thématique de la lumière : interactivité, immersion au cœur d’un dispositif esthétique et sensoriel, performance et disruptivité sont les concepts qui portent cette programmation.
Production : Digitalarti
Commissariat d'exposition : Julie Miguirditchian 
plus d'informations sur l'exposition

L'exposition D-light dans l'happen space d'Accenture est privée, mais nous vous proposons de découvrir en ligne chacune des oeuvres.

Retour au sommaire des oeuvres

En relation

Acoustic cameras "projet d’annexion sonore"

  Une proposition de Christophe Demarthe, co-éditée par Op
by Le Cube

Guillaume Baychelier "Mythologies"

  « Mythologies » est un bref récit des origines qui n&
by Le Cube

Les Maîtres du Vaisseau

"Les Maîtres du Vaisseau", livre multimédia interactif g
by jimrolland

Sight + Sound 2017 [Performances]

  SIGHT + SOUND 2017 NON-COMPLIANT FUTURES FESTIVAL INTERNATIONA
by Eastern Bloc