[Vidéo] Les machines folles de Bill Vorn envahissent le CDA

Le Centre des Arts d'Enghien-les-Bains consacre ses espaces d’exposition aux robots de Bill Vorn jusqu'au 23 mars, ainsi qu'une très belle publication bilingue.

Dans le hall, une danseuse mécanique siège au-dessus de nos têtes. Ses mouvements lents forment une chorégraphie qui tente d’être gracieuse mais dont les à-coups rappellent sa nature de machine. Cette forme d’impossibilité suscite notre empathie. Bill Vorn crée des robots dont les mécanismes sont à nu. Seul leur comportement nous incite à leur prêter une âme, d’où le titre de l’exposition, Soft Metal. Celui-ci évoque aussi la notion de "soft control" qui, selon Bill Vorn, est le fait de "contrôler une machine tout en laissant un certain degré d’autonomie".

Cette part d’autonomie, d’aléatoire, ajoutée à l’interactivité que nous avons avec elle, crée des relations entre l’homme-spectateur et la machine-art, dont la teneur est loin de l’utilitaire. Dans un environnement lumineux et sonore sombre et grinçant, les robots dansent, se trainent, s’enfuient, crient, tentent désespérément de se relever… Ils nous renvoient à nos propres psychoses.

Nous avons interviewé leur créateur pour en savoir un peu plus sur ces machines étranges. 

Aperçu de l'exposition en photos :

Installation Hysterical Machines, 2006 :

Installation DSM-VI, 2012 :

Bill Vorn et ses Hysterical Machines :

Photos © Quentin Chevrier pour Digitalarti.

Exposition Soft Metal au CDA d'Enghien-les-Bains
Du 22 janvier au 23 mars 2014

www.cda95.fr


Agrandir le plan

En relation

Art Robotique: les androïdes rêvent-ils d'art numérique ? (2/2)

Ce n'est pas encore "le grand remplacement" et pourtant les