Les smart sculptures de Pia MYrvoLD

Pia MYrvold Lélia Mordoch

Après avoir présenté Art Avatar 2, une nouvelle série d'œuvres virtuelles cet été en Norvège, Pia MYrvoLD propose en cette rentrée 2017 un aperçu plus large de ses créations au travers de l'exposition Transforming Venus à la Galerie Lélia Mordoch à Paris.

Aux côtés de ses installations vidéos et peintures en 3D qui composent des environnements immersifs, Pia MYrvoLD déploie des sculptures intelligentes (smart sculptures), dotées de capteurs et de programmes assurant une interaction avec les personnes qui s'en approchent. Tels des jardins électroniques suspendus, ces assemblages de racks multicolores d'où émerge une forêt de câbles distillent des sons, projettent des images et modulent des lumières selon le nombre et le mouvement de visiteurs par exemple.

Le mouvement, la connection et l'interaction sont au cœur des créations de Pia MYrvoLD. On le constate avec ces sculptures qui imposent leur présence dans un espace donné. On l'éprouve aussi sur écran, au contact de ses réalisations "virtuelles", où lévitent lentement des entités aux formes arrondies, couleur mercure ou flashy, rappelant de mystérieuses créatures marines ou extraterrestres. Miroir de nos identités multiples, ces avatars peuvent se synchroniser, en temps réel, sur nos moindres gesticulations sur une ambiance sonore electronica assez expérimentale et intrigante.


Pia MYrvoLD Monochannel: Transforming Venus, red-pink, demo video to show animated sculpture

Artiste pluri-médias, Pia MYrvoLD est une pionnière qui commencé dès les années 80/90s par s'exprimer de manière traditionnelle (peinture, sculpture) avant de multiplier ses projets en croisant les domaines (architecture, mode, danse…) et techniques (vidéo, systèmes d'interface). Plus récemment, c'est vers la numérisation et le virtuel qu'elle poursuit, en parallèle, ses explorations artistiques. La virtualité qui permet aussi une nouvelle forme d'exposition muséale impliquant le public dans un processus créatif. Pour Pia MYrvoLD, le symbole de ce nouveau monde déjà présent dans nos conceptions socio-culturelles est la figure ancestrale de la Vénus que l'on retrouve métamorphosée dans ses créations.

Quel est l'esprit de cette nouvelle exposition intitulée Transforming Venus ?

Tout au long de ma carrière artistique, j'ai toujours travaillé avec des nouvelles technologies et, de fait, mes créations sont fondamentalement hybrides, prenant leurs sources aussi bien au travers de mon expérience interdisciplinaire que dans la combinaison de différents codes, données et informations. Cet amour de l'expérimentation constitue l'aspect essentiel de mon travail. De Cybercouture en 1996, puis Female Interfaces en 2004, à la première version d'Art Avatar en 2014, ce travail établi des passerelles vers la recherche en art contemporain, la manière de présenter de nouveaux contextes, de découvrir de nouvelles interfaces et d'utiliser les nouveaux outils disponibles.


Pia MYrvoLD ART AVATAR Exhibition series 

Le contenu de cette exposition — dont le titre sera aussi celui d'un livre publié par la Galerie Lélia Mordoch — sera axé notamment autour de quelques-uns de mes projets iconiques. Notamment les séries Métamorphoses du Virtuel (présentées pour la première fois en 2013 à Venise, puis en 2014 à Shanghai) et FLOW (des sculptures conçues comme des formes animées, que j'ai commencées en 2010). Il y aura quelques pièces vidéo et aussi de grands tirages photographiques.

Centre Pompidou Pia Myrvold
Pia MYrvoLD ART AVATAR Centre Pompidou 2014

Sinon, je vais aussi présenter WANDS, ma première série de smart sculpture réalisée en 2015, ainsi que de nombreuses pièces multi-surfaces de la série Coloss-Island qui avait été présentée en premier au Centre Pompidou en 2014. Enfin, j'inclurai également une ou deux #LightHackSculpture dans la galerie ou dans un lieu annexe pour raccorder cette exposition à la FIAC. À noter que je suis aussi invitée à présenter une installation vidéo à la Biennale de Pékin, fin septembre, et que je prépare deux autres expositions pour cet automne en Norvège.

 


Pia MYrvoLD-WANDS-2015 


PiaMYrvoLD #LightHackSculpture - Icarus2017 from Pia Myrvold

 D'une manière générale, comment s'organise la production de vos projets ?

Dès le début de ma carrière, j'ai travaillé sur des formats qui vont dans le sens des galeries traditionnelles. Et je me consacre toujours à deux dimensions artistiques : j'ai commencé en tant que peintre et j'ai très vite intégré les nouvelles technologies, mais j'aime toujours utiliser des matériaux bruts, non-techniques, dans ma pratique artistique. Mes projets prennent en compte également le contexte et l'architecture du lieu d'exposition, ainsi que le moyen le plus intéressant, le plus excitant — et c'est très important pour moi — pour amener le public vers l'essentiel de ce qui est proposé.

J'accumule bientôt près de quatre décennies de recherches et expérimentations artistiques, j'ai donc acquis pas mal d'expérience en terme de production, et ce sur plusieurs continents. Je m'implique, seule et totalement, en termes de production, financement et partenariats. Pour parvenir à mes fins, je dois assurer complètement la direction artistique et le suivi de mes projets à l'extérieur; ce qui est quelque peu contradictoire avec la solitude et la concentration dont j'ai besoin quand je travaille dans mon atelier.

Quels sont les prochains projets en cours d'élaboration dans votre studio ?

Le MYworLD Studio est en train de travailler sur plusieurs projets à long terme. En dehors du développement de la série Art Avatar, il y a Syn-Energies. Ce sont des sculptures monumentales intelligentes qui absorbent l'énergie éolienne, solaire, hydraulique ou humaine, et qui varient selon l'activité économique et culturelle grâce à un système interactif.


SYN-ENERGIES Sun Trumpets

 

J'ai eu l'occasion de présenter ce projet lors de la conférence Art For Tomorrow, organisée par le New York Times à Doha en 2016. Mon premier client est Son Excellence Sheikha Al Mayassa bint Hamad bin Khalifa Al-Thani qui m'a demandé de développer cette idée pour les musées du Qatar. Nous avons terminé une étude initiale et fait une présentation pour une installation de 200 m2. Cette installation intitulée SUN TRUMPETS consiste en 12 tours — insérées dans l'espace urbain comme des monuments publics, et à la manière d'un gigantesque cadran solaire d'un nouveau genre — qui fourniront de l'énergie pour alimenter pendant la nuit des événements artistiques liés aux nouveaux médias.

Lityin Malaw

Pia MYrvoLD, Transforming Venus
Galerie Lélia Mordoch, 50 rue Mazarine, Paris 6eme
du 22 septembre au 28 octobre.

www.leliamordochgalerie.com  www.pia-myrvold.com

 

 

En relation

Crak Festival: Le minimalisme se la joue aussi en mode numérique

Rendez-vous dédié aux musiques inclassables et improvisé

Grand Cru Scopitone 2017

Rencontres, découvertes et émotions, cette année encore l

Acces)s( #17, expérience sensible des machines

Le festival Acces)s(, don’t la prochaine édition a lieu du 10 oct

Six mois au gré de la Biennale Némo

Et c’est parti pour Némo 2017…2018 ! Après la