Le Lavoir, futur lieu dédié à l'image en mouvement

En 2019, Le Lavoir, pôle de l’image en mouvement et des écritures numériques, ouvrira à Gentilly, porté par l’Établissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre. Nous avons rencontré Xavier Ganachaud qui coordonne le projet et en prendra la direction à l'ouverture.
(Photo titre : Traces de Stéphane Babatasi & Juls Boo / tous droits réservés).

Xavier Ganachaud vient du milieu du cinéma et a fait ses premières armes dans les arts numériques en 2011 lors de son passage au 26 couleurs dont il assurait la programmation du pôle image. Depuis 2015, embauché par la Communauté d'agglomération du Val de Bièvre, il travaille à la préfiguration de ce nouveau lieu et suit la preparation des travaux pilotés par Arteo architecture, travaux importants puisqu'il s'agit de réhabiliter l'ancien lavoir situé au cœur d'une ZAC et abandonné depuis de nombreuses années. Seule la façade historique témoignera de cet ancien usage, le reste du bâtiment sera entièrement rénové et adapté à ses nouvelles fonctions : une salle de diffusion d'une centaine de places, un studio équipé pour les résidences d'artistes, un centre de consultation, un pôle jeux vidéo, un Fablab… des espaces répartis sur 4 niveaux et 1000m2 de surface utile, entièrement dédiés à l'image en mouvement sous toutes ses formes, des plus anciennes aux plus actuelles.


La restitution de la résidence des Réseaux de la Création a eu lieu au Générateur, dans le cadre du festival Courants d'art en juin 2016. Photo © Le Lavoir.

"Je m'intéresse à la question des hybridations des médias et les nouveaux types de narration que ça induit, par exemple le cinéma interactif qui se développe sous différentes formes, les webdocs, mashup, machinimas… Le numérique a fait émerger énormément de nouveaux types d'images et, de fait, un autre rapport à l'image pour les jeunes. Aujourd'hui, avec les smartphones, tout le monde a une caméra dans la poche, beaucoup de jeunes font des mini-montages, diffusent des vidéos sur Internet… Le fait de pouvoir montrer ses vidéos, qu'elles soient visibles potentiellement par des millions de personnes, c'est totalement différent d'un film qu'on faisait chez soi en super 8. C'est un véritable enjeu de les accompagner dans ces nouveaux supports et ces nouvelles responsabilités. Ce qui est intéressant c'est que ça fait partie intégrante de leur culture et qu'il est donc plus facile de les sensibiliser à des approches différentes."


Julien Lahmi présente le Mashup Lab aux collégiens de Rosa Parks. Photo © Le Lavoir.

On l'aura compris, Le Lavoir est pensé en terme de croisements des publics jeunes (mais pas que) et des artistes, les actions de préfiguration l'attestent. La première résidence a eu lieu sur l'année scolaire 2015-2016 au collège Rosa Parks de Gentilly avec le collectif Les Réseaux de la Création. Laurent Carlier et Stéphane Privat y ont initié les collégiens aux techniques du stop motion, effet bullet time, datamoshing et mapping vidéo sous un angle réflexif. Cette année, c'est au tour de Julien Lahmi, réalisateur et spécialiste du mashup, créateur de l’encyclopédie en ligne Mashup cinéma, et Benoît Labourdette, réalisateur, expert de l’éducation à l’image 2.0 et fondateur du Pocket Films Festival, d'initier les jeunes à la pratique du Mashup.

En février 2017, Edouard Sufrin et Sonia Saroya mettent en place une WebTV avec les adolescents du Point J, autour des transformations urbaines de Gentilly. "Il s'agit pour les jeunes d'apprendre à connaître leur ville et à communiquer avec les outils numériques. C'est un exemple de projet très ancré sur le territoire, qui pourra être développé sur d'autres communes. Ce sera l'une des propositions récurrentes que nous mettrons en place, soit sur une année scolaire, soit sur des interventions plus courtes pendant les vacances."


Les actions de préfiguration tissent des liens avec les établissement d'enseignement et les associations, mais aussi avec les entreprises du secteur comme ici au studio d'animation Supamonks à Arcueil. Photo © Le Lavoir.

Un autre axe de la préfiguration est la mémoire du lieu tel qu'il est aujourd'hui, restitué via des techniques innovantes. Actuellement, trois étudiants d’EPITA, école de développement informatique basée au Kremlin-Bicêtre, travaillent à une application de réalité virtuelle qui permettra de se promener dans le Lavoir dans son état actuel. L'agence Visitme360 a pris les photos à 360° que les étudiants ont modélisé en 3D, pilotés par le laboratoire 3ie pour la partie technique et pédagogique. Le code est ouvert, ce qui permettra de faire évoluer le projet. Lavoir VR sortira en ce mois de janvier et sera disponible en téléchargement gratuit. Dans cette vidéo, les étudiants expliquent le processus de création :

Le Lavoir avant travaux est aussi la thématique de l'exposition qui a lieu actuellement à L'ECAM - Théâtre du Kremlin-Bicêtre. La Ligue Francophone de Light Painting a passé le mois de février 2016 dans les lieux et restitue ses expériences en une série de photographies qui mettent en scène la lumière et les espaces (notre photo titre). Autre type d'interprétation artistique, les élèves de L’EPSAA (Ecole Professionnelle Supérieure d’Arts Graphiques de la Ville de Paris) présentent le résultat de leurs recherches. Deux œuvres de Scenocosme complètent la proposition. En clôture de l'événement, le 28 janvier, Christoph Guillermet présente I-Réel, une performance dans laquelle il joue du "PSCHUUU", un instrument composé de soixante-douze jets de sable associés à une diffusion audio-vidéo live.


Le Lavoir vu par... Marine Coulombeau, projet pédagogique EPSAA 2016 (Enseignante: Claude Guy), Photo DR.

"L'exposition part en juin sur Gentilly, avec sûrement de nouveaux travaux de photographes qui vont venir travailler sur le Lavoir. ce sera aussi le moment de diffuser les créations Mashup des collégiens."

Les actions de préfiguration sont consultables sur le site du Lavoir, en attendant son ouverture en 2019.

Article Sarah Taurinya.
 

En relation

Grand Cru Scopitone 2017

Rencontres, découvertes et émotions, cette année encore l

Six mois au gré de la Biennale Némo

Et c’est parti pour Némo 2017…2018 ! Après la

Acces)s( #17, expérience sensible des machines

Le festival Acces)s(, don’t la prochaine édition a lieu du 10 oct

Crak Festival: Le minimalisme se la joue aussi en mode numérique

Rendez-vous dédié aux musiques inclassables et improvisé